Appareil génital féminin

Par MLF
Appareil génital féminin

Qu’est-ce que l’appareil génital féminin

Chaque sexe possède un appareil génital différent dans sa forme et sa structure, mais les deux sont spécifiquement conçus pour la reproduction et la maturité sexuelle.

Contrairement aux hommes, l’appareil génital féminin est entièrement situé dans le bassin (la partie inférieure de l’abdomen), et sa partie externe, appelée vulve, est située entre les jambes et recouvre l’ouverture du vagin et d’autres organes reproducteurs à l’intérieur. du corps.

Tout appareil génital féminin est un ensemble d’organes internes et externes dont la tâche principale est la maturité sexuelle et qui permet la reproduction de l’espèce grâce à son rôle dans le processus de grossesse et d’accouchement.

L’importance de l’appareil génital féminin

La principale fonction de l’appareil génital féminin est de produire les ovocytes (œufs) nécessaires à la reproduction, appelés ovules.

Il est important de savoir que l’ensemble du système est conçu pour transporter les ovules jusqu’au site exact de la fécondation, où le processus de fécondation de l’ovule se produit après avoir rencontré les spermatozoïdes, généralement dans les trompes de Fallope.

Ensuite, l’ovule fécondé se niche dans les parois de l’utérus, ce qui constitue le début des premiers stades de la grossesse. En l’absence de fécondation ou d’implantation, cela conduit aux menstruations.

En outre, l’appareil génital féminin est responsable de la production d’hormones sexuelles féminines qui maintiennent le cycle menstruel et donnent les caractères sexuels primaires et secondaires.

Composants de l’appareil génital féminin

L’appareil génital féminin comprend des organes situés à l’extérieur de l’utérus et des organes situés à l’intérieur de l’utérus.

Les organes extra-utérins

La fonction des structures reproductives féminines externes est de permettre aux spermatozoïdes de pénétrer dans le corps et de protéger les organes reproductifs internes des infections.

Les principales structures externes de l’appareil reproducteur féminin sont les suivantes :

Les grandes lèvres : Les grandes lèvres ont pour fonction d’entourer et de protéger les organes génitaux externes. Elles représentent les “grandes lèvres” et sont relativement grandes et charnues, et peuvent être comparées au scrotum chez l’homme. Les grandes lèvres contiennent également des glandes sudoripares et sébacées, après la puberté, et sont recouvertes de poils.
Petites lèvres : Elles sont très petites (environ 5 cm de large), situées juste à l’intérieur des grandes lèvres, et entourent les ouvertures du vagin (le canal qui relie la partie inférieure de l’utérus à l’extérieur du corps) et de l’urètre (le tube qui transporte l’urine de la vessie à l’extérieur du corps).
La glande de Bartholin : Cette glande est située à côté de l’ouverture vaginale et est responsable de la sécrétion de liquide (mucus).
Clitoris : Situé au confluent des petites lèvres, c’est une petite bosse sensible semblable au pénis chez l’homme, recouverte d’une couche de peau, appelée le prépuce, qui ressemble au prépuce à l’extrémité du pénis. Le clitoris est très sensible à la stimulation sexuelle et peut être en érection.

Organes intra-utérins

Le vagin : Le vagin est un canal qui relie le col de l’utérus (la partie inférieure de l’utérus) à l’extérieur du corps, également appelé canal de naissance.
L’utérus : C’est un organe creux, en forme de poire, qui abrite le fœtus. L’utérus est divisé en deux parties : le col de l’utérus, qui est la partie inférieure qui s’ouvre dans le vagin, et le corps principal de l’utérus, appelé le corpus.
Le corpus peut s’étendre facilement pour recevoir le fœtus, et le vagin, à travers le col de l’utérus, transfère les spermatozoïdes vers l’utérus et excrète le sang menstruel.
Les ovaires : Les ovaires sont de petites glandes de forme ovale situées de part et d’autre de l’utérus qui produisent des ovules et des hormones sexuelles féminines.
Trompes de Fallope : Ce sont des tubes étroits reliés à la partie supérieure de l’utérus et qui servent de tunnel pour le déplacement de l’ovule (oocyte) des ovaires vers l’utérus. La fécondation de l’ovule est généralement effectuée par les spermatozoïdes dans la trompe de Fallope, puis l’ovule fécondé se déplace vers l’utérus, où il est implanté dans la paroi utérine.

Maladies de l’appareil génital féminin

Il est très important de prendre soin de l’appareil génital féminin, car il remplit de nombreuses fonctions vitales, mais il peut être exposé à de nombreuses maladies, apprenez à les connaître.

L’appareil génital féminin remplit de nombreuses fonctions et tâches très vitales, il est donc extrêmement important d’en prendre soin.

Il est possible que plusieurs types de maladies affectent cet organe vital, parmi ces maladies figurent :

1- Le papillomavirus

Le papillomavirus est l’une des maladies qui peuvent infecter le système reproducteur des femmes, surtout avant le mariage.

Habituellement, l’infection par le HPV provoque une hypertrophie de la peau ou des muqueuses, appelée (verrues), et cette infection peut également conduire au cancer du col de l’utérus.

Les verrues génitales chez les femmes apparaissent souvent sur la vulve, mais elles peuvent aussi apparaître près de l’anus, ou sur le col de l’utérus ou le vagin.

Les verrues génitales peuvent être plates ou ressembler à de minuscules bosses qui ressemblent à des souches.

Les femmes peuvent être exposées à ce virus en utilisant des toilettes publiques non hygiéniques. Elles doivent donc être prêtes à se stériliser avant d’utiliser les toilettes publiques et à garder la zone sensible propre en tout temps.

2- Ovaires polykystiques (PCOS)

Les ovaires polykystiques sont l’une des maladies les plus courantes qui affectent la capacité de reproduction d’une femme, et certaines filles peuvent en souffrir avant le mariage.

Les ovaires polykystiques sont le résultat d’un déséquilibre hormonal qui affecte le processus d’ovulation, entraînant la formation de kystes remplis de liquide sur un ou les deux ovaires.

Les symptômes les plus importants des ovaires polykystiques sont des perturbations du cycle menstruel, une pilosité excessive dans certaines zones du corps comme le menton, une mauvaise ovulation et fertilité, de l’acné sur la peau, une pression sanguine irrégulière et des sautes d’humeur.

3- Vaginite

Les infections vaginales peuvent survenir à la suite de maladies, de virus ou de bactéries infectant le vagin.

Elle s’accompagne de la formation de différentes sécrétions blanches et de l’apparition de démangeaisons et d’irritations dans la zone vaginale, ce qui entraîne des douleurs lors des rapports sexuels et des brûlures lors de la miction.

C’est l’un des problèmes qui causent de l’embarras et de l’inconfort à de nombreuses femmes, et il peut entraver la grossesse en cas de complications.

4- La chlamydia

La chlamydia est l’une des maladies sexuellement transmissibles les plus courantes, et cette bactérie parasite infecte le système reproducteur des hommes et des femmes.

Ces bactéries ont la capacité de détruire et d’endommager le système reproducteur sans symptômes apparents et peuvent provoquer l’infertilité chez les deux sexes.

L’infection à chlamydia transmise sexuellement peut provoquer une maladie inflammatoire pelvienne qui peut endommager les trompes de Fallope et augmenter le risque de grossesse extra-utérine.

Les symptômes les plus importants sont : douleurs dorsales, sécrétions vaginales étranges, saignements après les rapports sexuels ou entre les règles, douleurs intenses dans le bassin.

5- Fibromes utérins

Les fibromes utérins sont des tumeurs bénignes qui se développent à partir des cellules qui composent le muscle de l’utérus. Ils sont formés des mêmes fibres musculaires lisses que la paroi utérine et sont généralement ronds.

Dans de nombreux cas, les œstrogènes stimulent la croissance des fibromes, et les fibromes ont généralement tendance à diminuer après la ménopause.

Les fibromes utérins ne causent souvent aucun symptôme ou problème, et la femme affectée ne ressent généralement pas leur présence, mais ils peuvent causer de nombreux problèmes tels que l’infertilité, les fausses couches multiples ou les naissances prématurées.

6- Le cancer génital

Le cancer génital est tout cancer qui prend naissance dans les organes reproducteurs féminins.

Les cancers gynécologiques se propagent à différentes parties du bassin de la femme, la zone située sous l’estomac et entre les os de la hanche.

Il existe plusieurs types de cancers de l’appareil génital féminin, notamment :

Le cancer du col de l’utérus : l’extrémité inférieure et étroite de l’utérus.
Le cancer des ovaires : Se produit dans les ovaires, situés de chaque côté de l’utérus.
Le cancer de l’utérus : Il s’agit de l’organe en forme de poire situé dans le bassin de la femme, où le bébé se développe lorsque la femme est enceinte.
Cancer du vagin : Il s’agit du tube creux situé entre le fond de l’utérus et l’extérieur du corps.
Cancer de la vulve : Il s’agit de la partie extérieure des organes reproducteurs de la femme.


Lire aussi : Sujet sur la famille