Définitions du mot « relief »

Par MLF
relief

Définitions de « relief »

relief \ʁə.ljɛf\ masculin

  1. Ce qui fait saillie sur une surface.
    • Ce bras exigu du transept était muni d’un autel estampé d’une croix grecque en relief sur une sphère de pourpre. — (Joris-Karl HuysmansLa Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
    • Les reliefs se dressent en puissants massifs ou encore constituent des systèmes montagneux très digités qui cloisonnent des petites pénéplaines. Aussi le paysage qui s’offre à la vue est-il toujours limité à l’horizon par des reliefs plus ou moins vigoureux. — (Jean-Yves Marchal, La colonisation agricole au Moyen-Ouest Malgache : La petite région d’Ambohimanambola (sous-préfecture de Betafo), Paris : ORSTOM, 1974, page 15)
    • Le relief d’une médaille.
  2. (Par extension) (Géographie) Troisième dimension d’une géographieélévation de la surface de la terre.
    • La région que nous parcourons est une vaste plaine monotone, sans arbres et presque sans reliefs, qui s’élève insensiblement à fur et à mesure que nous avançons. — (Frédéric WeisgerberTrois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, page 36)
    • Sur des routes aux doux reliefs, vous prendrez la direction de Champlay, Neuilly et Laduz, où vous pourrez visiter un intéressant musée des Arts et Traditions populaires. — (Balades à vélo en Bourgogne 2009 Petit Futé, page 234)
  3. (Cartographie) Représentation topographique à trois dimensions, les échelles planimétrique et altimétrique pouvant être différentes[1].
  4. (Architecture, Militaire) Hauteur d’un ouvrage au-dessus du terrain sur lequel il est construit.
  5. (Figuré) Éclat que certaines choses reçoivent de l’opposition ou du voisinage de quelques autres.
    • Mais tout cela se brouille confusément dans ma mémoire, tandis que bientôt se présente un spectacle qui la frappe assez fortement pour qu’elle garde l’empreinte qu’elle a alors reçue et se la représente aujourd’hui avec tout son relief. — (Hector Malot, Sans famille, Dentu E., 1887, pages 1-347)
    • En solo, c’est plus âpre mais sans aucun doute ses textes prennent tout leur relief devant un auditoire qui ne suce pas que des glaçons : « Le whisky ne fait pas des menteurs, il fabrique des imbéciles », chante-t-il. — (Olivier Villepreux, Tex Mix: Avec ceux qui font la musique et le son de la ville d’Austin, Texas, éditions Publie.net, 2013, chapitre 4)
  6. (Figuré) Éclat, considération que donne une dignité, un emploi, une bonne action, etc.
    • La plupart du temps, notre cour n’offrait que des hideurs sans relief, surtout l’été. — (Louis-Ferdinand CélineVoyage au bout de la nuit, Denoël et Steele, Paris, 1932)
    • La laideur d’une femme donne du relief à la beauté d’une autre.
    • Les emplois qu’il avait occupés donnaient du relief à sa famille.
    • Cette action a mis en relief ses qualités, ses mérites.
  7. (Sculpture) Ouvrage de sculpture où les personnages, les objets sont plus ou moins en saillie sur le fond.
    • Il n’existe également pas de reliefs où le dadophore de gauche tiendrait un pedum et celui de droite une torche. — (Ljubica Zotović, Les cultes orientaux sur le territoire de la Mésie supérieure, page 15, E.J. Brill, 1966)
  8. (Droit, Histoire) Droit que le vassal payait à son seigneur lors de certaines mutations.
  9. (Au pluriel) Restes des mets qu’on a servis.
    • Nul autre ne se fit alors entendre, sauf les voix des domestiques, qui […] se disputaient entre eux les restes de vin et les reliefs des repas que l’on avait servis aux spectateurs. — (Walter ScottIvanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas1820)
    • Elle se dirigea vers un marchand d’arlequins. Triste endroit pour souper ! On y servait, réuni sur une seule assiette, un mélange hétéroclite (d’où son nom) de reliefs plus ou moins avariés, collectés dans les restaurants voisins. — (Catherine Guigon, Les Mystères du Sacré-Cœur, tome 1 : Les vignes de la République, 2013)

Wiktionnaire – licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

« relief », définition dans le dictionnaire Littré

relief

(re-lièf ; lief est monosyllabe) s. m.

  • 1Ce qui est relevé, partie saillante d’un objet.Nous le trouvâmes occupé à faire lire son fils avec des caractères en reliefDiderotLett. s. les av.Fig. Ce qui est comme en saillie dans les choses intellectuelles ou morales.Térence est plus délicat, il est vrai ; mais est-il aussi pénétrant ? son comique a-t-il le relief et la vigueur de celui de Molière ? MarmontelŒuvr. t. IV, p. 412.Il y eut dans les caractères assez de naturel et de relief pour donner prise à la comédieMarmontelib. t. IX, p. 399.Plan en relief, ou, simplement, relief, plan sur lequel on place la représentation en bois ou en plâtre de chaque objet.Le premier de ces plans en relief, qu’on voit dans la galerie du Louvre, fut celui des fortifications de LilleVoltaireLouis XIV, 8.Il [le général Pfyffer] conçut l’idée d’exécuter un relief qui représentât l’immense étendue des montagnes qui se présentent à l’œil depuis la ville de LucerneSaussureVoy. Alpes, t. VII, p. 191, dans POUGENS.
  • 2Ouvrage de sculpture relevé en bosse.Haut relief, ou relief entier, celui qui est de toute l’épaisseur de l’objet sculpté.Sur le tympan du fronton se voyait la naissance de Cythérée en figures de haut relief ; elle était assise dans une conqueLa FontainePsyché, II, p. 166.Demi-relief, celui qui n’en a que la demi-épaisseur.Bas-relief, celui qui a moins de demi-épaisseur. Une frise ornée de bas-reliefs.L’entente du bas-relief est la manière de disposer les plans et d’en régler l’effet, Guillaume, Sur les princ. du bas-relief, dans Instit. août-sept. 1866, p. 65.Plan du bas-relief, voy. PLAN 1, n° 9.
  • 3 Terme de graveur sur métaux ou pierres fines. Saillie. On grave en creux et en relief.Il doit y avoir une différence sensible entre les types des médailles et ceux des monnaies ; et cette différence consiste à employer pour les dernières le genre de gravure connu sous le nom de bas-reliefs peu saillants, en observant scrupuleusement de n’opposer jamais relief à relief, Mongez, Instit. Mém. Litt. et beaux-arts, t. II, p. 273.
  • 4 Terme de maçonnerie. Tout ouvrage saillant sur une surface unie.
  • 5 Terme de fortification. Le relief d’un parapet est la hauteur de sa crète intérieure au-dessus du sol naturel.Terme de marine. La hauteur d’un bâtiment au-dessus de l’eau.
  • 6 Terme de peinture. La saillie apparente des objets. Ces figures ont beaucoup de relief.Comme le relief des objets n’est pas aussi sensible dans la peinture que dans la réalité, ce jeune homme [l’aveugle de Cheselden] fut quelque temps à ne regarder les tableaux que comme des plans différemment colorés : ce ne fut qu’au bout de deux mois qu’ils lui parurent représenter des corps solides ; et ce fut une découverte qu’il parut faire tout à coupCondillacTraité sens, III, 5.
  • 7 Fig. Apparence plus vive que certaines choses reçoivent de l’opposition et du voisinage de quelques autres. Certaines couleurs opposées les unes aux autres se donnent du relief.La modestie est au mérite ce que les ombres sont aux figures dans un tableau : elle lui donne de la force et du reliefLa BruyèreII.Sa femme horriblement laide faisait l’adorable, et disait mille sottises assaisonnées d’un accent biscaïen qui leur donnait du reliefLesageGil Bl. III, 3.
  • 8 Fig. Considération qui résulte de quelque avantage.Tirer toute sa sainteté et tout son relief de la réputation de son directeurLa BruyèreXIII.La gloire dans les armes n’est tout au plus que la moitié du brillant qui distingue les héros ; il faut que l’amour mette la dernière main au relief de leur caractère par les travaux, la témérité des entreprises et la gloire des succèsHamiltonGramm. IV.Les politiques savent assez qu’il ne faut rien négliger de ce qui peut donner du relief à une nation aux yeux de ses voisins ou de ses ennemisFontenelleDu Hamel.L’abbé de Castres, archevêque d’Albi, désirait fort le siége de Reims, quoique d’un moindre revenu ; l’approche du sacre du roi donnait un grand relief à ce siégeDuclosŒuv. t. VI, p. 87.
  • 9Anciennement, lettres de relief, lettres de réhabilitation de noblesse, proprement lettres qui relèvent.Dans l’ancienne pratique, lettres de relief d’appel ou, simplement, relief d’appel, lettres de la petite chancellerie qui autorisaient à faire intimer ou assigner pour procéder sur l’appel qu’on avait interjeté.Les religieuses de Port-Royal signèrent une procuration pour obtenir en leur nom un relief d’appel comme d’abusRacineHist. de Port-Royal, 2e part.
  • 10En jurisprudence féodale, droit que le vassal payait à son seigneur, lors de certaines mutations, ainsi dit parce que le vassal, par ce droit, relevait le fief.
  • 11Anciennement, l’ordre du prince qu’obtenait un officier pour être payé de ses appointements, échus pendant une absence légitime.
  • 12Ce qu’on enlève, ce qu’on relève de dessus une table. Voilà un beau relief, il reste les trois quarts du poulet.Moyennant quoi votre salaire Sera force reliefs de toutes les façonsLa FontaineFabl. I, 5.Autrefois le rat de ville Invita le rat des champs, D’une façon fort civile, à des reliefs d’ortolansLa FontaineFabl. I, 9.L’Académie dit qu’il est vieux en ce sens ; cependant il s’emploie encore ; elle ajoute qu’il ne se dit qu’au pluriel ; cependant le singulier est usité aussi.

HISTORIQUE

XIe s.Suz le degret où il gist sur sa nate, Iluec paist l’um del relef de la tableSt Alexis, L.

XIIIe s.Saioleit [soûlés, rassasiés] sunt, si unt laissié à lor enfans de lor relliéPsaumes en vers, dans Liber psalm. p. 271.Icelle amende [pour meurtre] si est appellée relief d’homeÉtabliss. de S. Louis, 104.Li riches hom ert [était] à grant aise, Al poure homme rien ne donoit, Pour son mehaing vil le tenoit, Ne del relief de sa maison Ne li voloit faire parchonGui de CambraiBarl. et Jos. p. 52.

XIVe s.La laveure des poz et li reliés des tables, C’estoit trestouz ses vivres ; moult li fu delitableGirart de Ross. V. 2399.

XVe s.Pourquoi l’archevesque de Cantorbie avoit dit ainsi, que ores-primes estoit le roi fourni d’age et de sens… pourquoi il conseilloit, pour le plus seur, que tous renouvelassent leur relief et serment de lui…FroissartII, III, 81.Celui qui reput cinq mille hommes de trois pains et de douze poissons, dont demeura de reliefs douze corbeillesLouis XINouv. LXXXIII.

XVIe s.Si le vassal doit relief ou rachat, qui ne sont qu’une mesme chose, doit offrir pour lesdits relief et rachat le revenu d’une annéeCoust. gén. t. I, p. 235.Le vassal est tenu communiquer à son seigneur choisissant le relief [revenu d’une année], ses papiers de recette et terriers, et en bailler copie aux depens du seigneurLoysel566.Aide de relief est deue, quand le seigneur meurt et son hoir releve vers celui de qui il tenoit son fiefDu Cangeauxilium.

ÉTYMOLOGIE

Provenç. releu ; catal. relleu ; espagn. relieve ; ital. rilevo, rilievo ; bas-lat. relevium, du lat. relevare, (voy. RELEVER). La syllabe latine le a été renforcée en lie, qui pour cette raison est resté monosyllabe.

Version électronique créée par François Gannaz – http://www.littre.org – licence Creative Commons Attribution

Images d’illustration du mot « relief »

relief
unspalsh.com
relief
unsplash.com
relief
unsplash.com